Lorsque Facebook a publié mercredi son rapport financier du premier trimestre, il a dépassé les prévisions de ventes et de bénéfices de Wall Street, augmentant la hausse du cours des actions de la société de 5% dans les échanges après les heures de bureau. Facebook est déjà sur le point de devenir le prochain géant de la technologie d'un billion de dollars, grâce à une flambée du marché boursier.

L'entreprise de réseaux sociaux rejoint Apple, Microsoft, Amazon et Alphabet, la société mère de Google, en tant que sixième entreprise américaine à franchir le cap. Après un jugement favorable rejetant une plainte antitrust déposée par la Federal Trade Commission des États-Unis et une coalition de procureurs généraux des États, les actions de la société ont augmenté de 4,2 % pour atteindre 355,64 $.

La publicité personnalisée présentée aux utilisateurs de Facebook et d'Instagram représente la quasi-totalité des revenus de Facebook. La société possède également une division matérielle en pleine croissance, qui travaille sur des appareils tels que le gadget d'appel vidéo Portal, les casques de réalité virtuelle Oculus et les lunettes intelligentes, qui devraient tous être disponibles en 2021. Le bénéfice par action de Facebook est arrivé en à 3,30 $, dépassant de loin les attentes des analystes de 2,37 $. La société a également annoncé son deuxième meilleur trimestre en termes de ventes, avec 26,2 milliards de dollars d'actifs contre 23,7 milliards de dollars prévus par les experts. Les ventes sur Facebook ont ​​augmenté de 48% au premier trimestre de cette année par rapport à la même période l'an dernier. Le bénéfice net de la société de 9,5 milliards de dollars était près du double des 4,9 milliards de dollars qu'elle avait affichés au premier trimestre 2020.



De plus, l'entreprise a enregistré 1,88 milliard d'utilisateurs quotidiens, soit une augmentation de 8 % d'une année sur l'autre. Dans l'ensemble, les utilisateurs actifs mensuels ont augmenté de 10 % d'une année sur l'autre pour atteindre 2,85 milliards. Aux États-Unis et au Canada, où Facebook compte 195 millions d'utilisateurs, la société a enregistré une croissance stable. Facebook a également déclaré que 2,72 milliards de personnes utilisent quotidiennement au moins un de ses programmes, notamment Instagram, Messenger et WhatsApp. Au début du marché secondaire, le cours de l'action de Facebook a augmenté de 5 %, le portant à 322 $ par action.

Si ces gains se maintiennent, Facebook établira un nouveau record historique à Wall Street jeudi. La capitalisation boursière de Facebook est passée à 915 milliards de dollars, ce qui le place sur la bonne voie pour devenir le prochain mastodonte numérique d'une valeur de 1 000 milliards de dollars.

Dans un communiqué, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a déclaré : « Nous avons eu un trimestre solide car nous avons aidé les gens à rester connectés et les entreprises à se développer. Nous continuerons à dépenser massivement dans les années à venir afin de créer des expériences nouvelles et significatives, en particulier dans des domaines plus récents tels que la réalité augmentée et virtuelle, le commerce et l'économie des créateurs.

Après avoir signalé des revenus et des données d'utilisateurs lamentables pour le deuxième trimestre de cette année-là, la société a enregistré une réduction massive de 19% en 2018. Fuites de données, fausses nouvelles et, plus tristement célèbre, le scandale de Cambridge Analytica, dans lequel une entreprise de données a obtenu de manière les données de 87 millions d'utilisateurs de Facebook et les ont utilisées pour cibler des publicités pour Donald Trump lors de l'élection présidentielle de 2016, ont toutes contribué à la baisse. Malgré les scandales, Facebook a pu se redresser et a réussi à accroître sa base de consommateurs et son revenu moyen par personne. Depuis le 27 juillet 2018, le cours de l'action a augmenté de plus de 90 %.